Historique PDF Imprimer Envoyer

Tuilerie1La Grande Lorne dépendait de la Maison du Clou et appartenait aux Goyon de Saint-Plantaire. En 1774, elle fait partie de l’héritage de Marguerite de Goyon, épouse de Jean-Baptiste de Wissel. C’est celle-ci qui l’échangera en 1808 à Jacques Konce, contre un morceau de terre et un de taillis…

Sur le cadastre de 1826 (B333), elle appartient en effet à Jacques Konce. Puis à partir de 1832 à la famille Bethmont, jusqu’à son achat en 1926 par Louis Vaucelle.

Eugène Bethmont demande l’autorisation de « réparer ou refaire le fourneau de sa tuilerie » en 1839. Le dossier d’autorisation signale que le bouche ne devra pas être visible de la route, que le four sera couvert et que la cheminée aura moins de 10m au dessus du sol…

Le vieux four existant encore à La Lorne à côté du four actuel, est un four sans voûte : est-ce celui construit en 1839 pour lequel les prescriptions de l’administration (voûte et cheminée) n’auraient pas été suivies ? Ou un four reconstruit de façon plus simple par la suite ?

Nous sommes sûrs cependant qu’il ne s’agit pas du four présent sur le cadastre de 1827 : celui-ci se trouverait à présent sur l’emprise de la route nationale.

fabrication9

Au travers des recensements de population, on s’aperçoit que cette tuilerie, dépendance d’une grande propriété, a été exploitée depuis le début du XIXème siècle par quatre familles : les Teiton, originaires de la Creuse, installés à Ruffec depuis 1830, jusqu’en 1926, les Vaucelle jusqu’en 1999, puis Bertrand Lefébure et enfin Pascal Robin depuis le 1er Mars 2011.

 
French (Fr)English (United Kingdom)

Newsletter

Tuillerie de la Lorne

facebook

La Lorne en photos